Régler ses straps

La base […]

En savoir plus

Pour pouvoir naviguer en confiance et avec du contrôle, tu dois te sentir bien dans tes straps.

Pour cela, le pied doit être centré sur le pads. Les orteils doivent pouvoir bouger, mais avec un minimum de retenue grâce au strap.

Les réglages extrêmes sont source de problème :

  • Si tes straps sont trop serrés, tu n’arriveras pas à avancer ton pied à la bonne position au niveau des pads. Tu risques d’éprouver des douleurs dues à trop de compression et rester bloqué dans les straps, alors que ça ne t’arrange pas (du genre, la grosse boite avec un pied qui sort mais pas l’autre).
  • Si tes straps sont trop desserrés, le pied risque de glisser non stop le long du pads. Tu peux perdre le contrôle de la board à haute vitesse, sur les grosses réception ou plus simplement avoir du mal à garder la board au pied, lors des appels de sauts…

Le « stance » (écartement entre tes pieds et réglage des angles)

Ce réglage dépend de ta taille, de ton type de pratique, de tes goûts en matière de contrôle. Commence par un écartement moyen et vois si tu peux avec le temps mettre une position plus large (trop de gens rident avec un stance trop petit).

Bien que la tendance soit à ne plus rider avec des stances de cowboys, ne tombe pas non plus dans l’excès inverse à rider avec tes pieds trop rapprochés.

Autre remarque : dire « j’ai mis la position du milieu… » ne veut rien dire en soi, dans le sens où la position du milieu sur un modèle de board peut très bien être proche de la positon la plus étroite sur une autre ou l’inverse.

Un stance « étroit » augmente la maniabilité à basse vitesse, ainsi que la facilité à trouver la bonne position pour remonter au vent quand on débute. Mais, à l’inverse, tu vas aussi être moins stable, moins franc dans les appuis, ce qui peut s’avérer gênant, surtout à haute vitesse et sur les réceptions de sauts.

Un stance « large » augmente le contrôle, la stabilité et abaisse ton centre de gravité. Tu peux poser tes tricks plus fort avec plus de stabilité. Attention, cependant, à ne pas rider trop large. Sinon, ce sont les genoux qui paient le prix fort.

Le stance se mesure de milieu de pads à milieu de pads (ce qui n’est pas toujours évident à mesurer, surtout à cause de l’angle des pads et straps.

Astuce : pour avoir une bonne indication de combien tu mets de stance, le mieux est de mesurer l’entraxe entre les vis intérieurs d’un pads à l’autre, et d’y ajouter 15 cm pour avoir la valeur du stance.

Exemple : mesure entre les vis internes : 48 cm veut dire qu’on ride un stance de 63 cm, en fait. Logique, tous les fabricants depuis des années se sont alignés sur le standard 6 pouces (15,24 cm) en matière d’entraxe entre la vis intérieure et la vis extérieure du pads. Ici, comme on n’est pas à deux dixièmes, on arrondit à 15 cm et c’est très bien comme ça.

Ces 15 cm = les 7,5 cm qui séparent ta vis intérieure gauche du milieu de ton pads gauche et les 7,5 cm qui séparent ta vis intérieure droite du milieu de ton pads droit.

Et pour les angles ? A l’oeil, je vais dire…

Contrairement au snowboard, sur le marché du kite, il n’y a pas encore de consensus sur le placement des blocs d’inserts ou des rails de fixations (comme chez Duotone).

Parfois c’est aligné, parfois c’est décalé. Et décalé pour une marque, ce n’est pas le même décalage que pour une autre (ce qui implique aussi que c’est difficile de se fier aux repères sur les platines, car si tu utilises les mêmes repères sur une planche aux blocs d’inserts alignés que sur une autre planche aux blocs d’inserts désaxés, tu auras des angles tout à fait différents).

Personnellement, je n’ai jamais tenté de mesurer réellement les angles, mais ça ressemble fort à du 15 degrés, comme je ride en snow.

Bref, après toute cette prise de tête pour quasi rien, les réglages sont vraiment personnels, tant que tu ne tombes pas dans des extrêmes :

Trop peu d’angle : ça force sur les genoux et le risque de blessures est plus grand, en cas de gros déséquilibre latéral.

Trop d’angle : tu n’as aucune puissance au crantage et tu sens que tes pieds sont trop en canard quand tu fléchis pour poser tes sauts, par exemple.

En cas de doute, passe au shop ou demande conseil à un rideur qui sait un minimum de quoi il parle.

Voilà voilà.

Manix

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *